Sortie Spéciale Han-sur-Lesse 2005

28 MAI 2005


Quand, à 6 heures 30, j'ai ouvert mes rideaux, je me suis dit « Enfin une belle journée remplie de soleil pour faire du vélo ! ». Cette phrase s'est répandue parmi onze membres du club.


De gauche à Droite:
Dominique M., Charles M., Michel Le., Pascal D., Libo P., Mathy P.,
Mario S., Michel Lu., Léopold R., Philippe H., René G. ... et Jean D.

Partis à neuf heures du centre culturel de Remouchamps, localité qui nous permet de gagner de Chênée vingt kilomètres à l'aller comme au retour et de nous rapprocher de la Haute Ardenne pour découvrir d'autres parcours. Awans, à droite Hamoir, Terwagne, puis la plus petite ville au monde, Durbuy. En file indienne car on file sur Han, pas celui sur Lesse, qui est bien notre destination, mais le village de Petit-Han.

On rentre dans la Province de Namur, des routes agréables, sans auto, à travers une forêt superbe, un léger vent de face qui nous « protège » pour une fois du soleil. Rochefort, et puis au train jusqu'à Han, le bon. Dernière côte de l'aller, septante kilomètres sont couverts. A table, la conversation est masculine. Dominique parle de « saints » de Vérone, les deux « Mich » (Michel L. et Michel L.) de crampes et de massages ... Nous sommes vraiment en bonne santé.

« Vas-y, passant, fait une photo ! » que l'heure du retour sonne: 12 heures 30.

Et puis ... Le soleil au sommet de chaque côte, après chaque virage. Il est de face, de dos, présent en haut, à gauche, à droite, j'ai même envie de tendre une main à Dieu et l'autre au Diable, mais qui va tenir mon guidon sur ce parcours dur, très dur ? Moi qui croyais que le soleil était notre ami. Lui seul s'amuse. Jean D., notre président, remplit, remplit, remplit nos bidons. Ce n'est plus une camionnette que nous avons comme véhicule, mais bien un dromadaire. Nous ne sommes pas dans le désert, mais bien par monts et par Barvaux.

Juste avant la côte de My, la dernière souffrance, au plus mauvais moment, une crevaison, celle de Dominique. Le groupe se fissure, se casse, se sépare. Sans prétention, je garde la dernière ligne pour chacun d'entre nous. Dans la vie comme dans le sport, « REGARDE DERRIERE TOI, QUELQU'UN T'ATTEND ».

Libo P., Pascal D., René G., Michel L. et Michel L., Charles M., Dominique M., Mathy P., Léopold R., Mario S. et Philippe H.

Nous ont accompagnés une partie du parcours: Carlo A., Pol G. et Bernard V.

Philippe H.


NdE: L'organisateur Claudy L. manquait à l'appel. Mais René G. et Philippe H. ont assuré l'itinéraire. La chaleur a rendu très dur les 147 kilomètres au programme. La preuve en est, notre ami Philippe H. était venu en vélo depuis Jupille, ... Il comptait bien passer la barre des 200 kms, mais ... il a préféré jeter l'éponge au retour à Remouchamps ! Trop chaud, c'est trop chaud !