Vacances au MAROC !



Ce 28/3/2014,le groupe de 22 personnes (22 amis) est rentré du Maroc enchanté !
Le soleil et les températures supérieures à 26 degrés ont largement contribué à ce succès.

Sans compter les vacances d'été en voiture et en car (Espagne, Italie ou Alsace),
Marcel nous proposait sa 17ème organisation en avion à la recherche de chaleur et de soleil.
Parfait ! le choix des hôtels et des endroits de rêves restent l'atout majeur de notre trésorier.
Pour un prix abordable, la qualité des voyages nous apporte chaque fois des souvenirs impérissables !
MERCI encore MARCEL.


Un Hôtel parfait ... et une ambiance assurée !



Des promenades et des visites en tous genres ...
A pied, en taxi , en car , avec la navette de l'hôtel .. même en vélo !



2 à 3 heures de bicyclette dans les petits villages au pied de l'Atlas...
Soit une cinquantaine de kilomètres à observer les paysans berbères.


Dans le grand "Marrakech" , beaucoup de coins sont incontournables !

Le jardin de Majorelle .. par exemple...



Le Jardin Majorelle à Marrakech est l'un des endroits les plus visités du Maroc.
Jacques Majorelle est né à Nancy en 1886.
Il est le fils du célèbre ébéniste Louis Majorelle, cofondateur de l'école de Nancy avec Emile Gallé.
Il vint à Marrakech en 1919 pour poursuivre sa carrière d'artiste peintre.

Il a fallu quarante ans au peintre français Jacques Majorelle (1886-1962) pour créer, avec passion,
ce lieu enchanteur, aujourd'hui au cur de la ville rouge.
C'est en 1947 qu'il ouvrit ce jardin.
Ce jardin restauré appartient aujourd'hui à la fondation Pierre Bergé et Yves St Laurent.



Dans ses allées ombragées, on y déambule au milieu d'arbres et de plantes exotiques dont l'origine fait rêver,
on y longe des chemins d'eau au murmure rafraîchissant et des bassins emplis de nénuphars et de lotus ;
on y entend dans l'air aux fragrances ici et là sucrées le bruissement des feuilles et
le pépiement des nombreux oiseaux venus s'y réfugier,
on s'y arrête, au détour d'un chemin, devant un bâtiment au charme mauresque ou au style Art Déco,
étonnamment peint de couleurs primaires très vives dominées par le bleu intense vu dans l'Atlas par l'artiste.
On y est apaisé et ensorcelé par l'harmonie de ce tableau luxuriant et vivant
où les sens sont délicatement sollicités pour offrir une promenade magique,
hors de la ville animée pourtant si proche, dans l'enceinte protégée par
les hauts murs de terre, hors du temps.



La Ville de Marrakech et ses Souks !











La sainteté est un concept profondément enraciné dans la mentalité marocaine.

Les saints encadrent l'ensemble du territoire national selon une sorte de géographie du sacré.

Le statut de Marrakech, capitale d'empire, a tôt fait d'attirer vers elle des gens de tous les horizons.
La diversité des origines de sa population exigeait un ciment d'unité auquel les saints ont largement contribué.
Leurs mausolées s'élèvent aujourd'hui encore à l'intérieur comme à l'extérieur des murailles.

A Marrakech, la plupart des gens connaissent les sept saints ou « sebaâtou rijales » !
Les sept tours construites en 2005, à Bab Doukkala, en sont une parfaite illustration:


Hubert et Michel au tir à l'arc ? ... à la pétanque... tir à la carbine ... etc...



Petite excursion organisée à la découverte des marchés Berbères
et promenade dans les villages de la Vallée de L'OURIKA (Chaîne de l'Atlas)











Au Maroc, les hommes "Berbères" effectuent toutes les taches extérieures.
Les femmes travaillent aux cultures et au jardin, entretiennent le linge...et préparent les repas.
(difficile de parler de faire le ménage, car s'il y a l'électricité, l'eau et les paraboles ...
... par contre, pas de carrelages au sol, mais de la terre battue et, très peu d'appareils ménagers électriques!

Le mari fait donc les marchés seul.. choisit les habits, les légumes .. achète et vend , tout et n'importe quoi.

Il y a des marchés tous les jours dans un rayon de 15 km et, c'est en vélo ou en mobylette, qu'ils s'y rendent pour la plupart.










Au fond, chacun travaille à son compte...
dans son garage restreint
ou dans un petit abri.

On voit partout beaucoup d'artisans,
menuisiers, ferronniers, mécaniciens ... etc...

On vend de tout !
du bétail, des moutons
.. les légumes du jardin..


" Tout s'achète et tout se vend ! "
(même les colliers).


C'est la deuxième année que nous venons à cet Hôtel...
Franchement, on y était très bien .. surtout au bar!


... et les cocktails à volonté ?
(sans exagération)



Rendez-vous en 2015 pour de nouvelles aventures?